Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
PARCOURS DES MONDES
mardi 6 septembre 2022

Le début du mois de septembre est, comme tous les ans, le moment où Paris tient à réaffirmer sa place de capitale mondiale des arts premiers. Son manifeste, c’est le Parcours des mondes, les mondes se concentrant entre les quais de la Seine et Saint-Germain-des-Prés. Des galeries y exposent arts premiers, mais aussi art asiatique et objets d’archéologie, soit par elles-mêmes soit en invitant des galeries étrangères (américaines, belges, espagnoles, suisses, italiennnes, anglaises, et même australiennne). 47 galeries participent à cette édition, soit plus que l’an dernier, signe d’espoir d’un retour à la normale après le covid. Et la qualité exceptionnelle de certaines pièces, comme le niveau général de la manifestation, attirent les visiteurs du monde entier. Témoignage de cette attraction internationale : le président d’honneur de cette 20è édition de Parcours des mondes est le collectionneur américain Sam Singer. Pour résumer : une semaine époustouflante de qualité pour ce salon éclaté.

6 au 11 septembre Paris

Voir en ligne : www.parcours-des-mondes.com

Rendez-Vous

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

Le début du mois de septembre est, comme tous les ans, le moment où Paris tient à réaffirmer sa place de capitale mondiale des arts premiers. Son manifeste, c’est le Parcours des mondes, les mondes se concentrant entre les quais de la Seine et (...)
  • Le grand peintre viennois ( 1886-1980) va faire l’objet de sa première rétrospective parisienne, avec un total de 150 œuvres. Et à travers une œuvre forte et originale, la traversée d’un siècle d’un artiste qui n’a transigé ni avec la liberté ni avec son (...)
  • La 16è biennale d’art contemporain de Lyon aura pour titre Manifesto of fragility, ce qui peut se traduire en langue vulgaire, que l’art contemporain n’aime pas beaucoup, par Manifeste de la fragilité. Ce manifeste, imaginé par les deux commissaires (...)
  • Sous le titre « Rêve d’Egypte », le musée Rodin va consacrer une exposition évoquant la relation entre le sculpteur et l’art égyptien, source d’enseignements et passion de collectionneur. L’exposition présentera plus de 400 objets, mêlant œuvres de Rodin, (...)
  • Le Petit Palais poursuit son exploration de l’art de la Belle Epoque en consacrant une exposition au bien oublié André Devambez (1867 - 1944), peintre, graveur et illustrateur « à la personnalité attachante et à l’humour débridé ». Cet homme « reçut (...)