Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
ALEXIA FABRE DIRECTRICE DE L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS DE PARIS
jeudi 27 janvier 2022

C’est Alexia Fabre, directrice du MAC-Val, musée d’art contemporain du Val de Marne, qui a été nommée pour succéder, à la tête de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA), à Jean de Loisy dont le mandat s’achevait le 2 janvier. Au MAC-Val, où elle était depuis 1998, Alexia Fabre avait montré beaucoup d’énergie pour défendre des choix souvent radicaux. Le ministère de la culture indique qu’à l’ENSBA elle devra « conduire un important programme de travaux immobiliers en « site occupé », tout en veillant particulièrement aux enjeux de transition écologique, d’égalité, de diversité et de lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination ».

Rendez-Vous

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

C’est à l’art italien depuis les années 1990 que la Villa Arson va consacrer sa prochaine exposition. On y rencontrera Peintures, installations, vidéos, art sonore, performances de vingt artistes ou groupes d’artistes : Alterazioni Video, Francesco (...)
  • C’est Alexia Fabre, directrice du MAC-Val, musée d’art contemporain du Val de Marne, qui a été nommée pour succéder, à la tête de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA), à Jean de Loisy dont le mandat s’achevait le 2 janvier. Au (...)
  • Fermé depuis novembre 2019, le musée d’art moderne de Céret (Pyrénées-Orientales) ouvrira le 5 mars, dans des espaces agrandis de 1300m2, avec une exposition consacrée au Catalan Jaume Plensa. Créé en 1950 et riche de l’histoire d’une première moitié du (...)
  • Claire Bernardi vient d’être nommée à la direction du musée national de l’Orangerie des Tuileries. Conservatrice en chef du patrimoine, Claire Bernardi était chargée des peintures de la fin du XIXe et du début du XXe siècle au musée d’Orsay. Elle était (...)
  • Réouvert en mai, le musée des Confluences, à Lyon, a accueilli l’an dernier 351488 visiteurs, soit à peine 10% de moins que 2019, dernière année pleine, et 27% de plus qu’en 2020. Le public est devenu plus largement régional, avec une forte baisse de la (...)