Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

FAITS D’ETE

samedi 3 septembre 2022

= Entendu :

Le président de la PEEP (Fédération des parents d’élèves de l’enseignement pubic), qui se plaignait de l’absence d’un prof de maths dans une classe scientfique pendant un trimestre : « plus anecdotique », dans une autre classe, l’absence d’un professeur de musique pendant toute l’année

La ministre de la culture : le pass culture est un succès. La preuve : les jeunes, avec, lisent. Ils achètent des mangas où l’on peut trouver des résumés de grands romans français.

= L’ICOM (Conseil international des musées) a révisé sa définition des musées, pour la mettre à la sauce du jour. Elle est plus longue, mais elle prend date, ce qui veut dire qu’elle sera vite datée. Naguère, c’est-à-dire jusqu’à l’adoption de la nouvelle définition à la fin du mois dernier, le musée était « une institution permanente sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation et de délectation. »

Il faut désormais oublier la délectation, peu prisée sans doute sinon incomprise de la pensée dominante. Le musée est maintenant « une institution permanente, à but non lucratif et au service de la société, qui se consacre à la recherche, la collecte, la conservation, l’interprétation et l’exposition du patrimoine matériel et immatériel. Ouvert au public, accessible et inclusif, il encourage la diversité et la durabilité. Les musées opèrent et communiquent de manière éthique et professionnelle, avec la participation de diverses communautés. Ils offrent à leurs publics des expériences variées d’éducation, de divertissement, de réflexion et de partage de connaissances ».Place donc au musée inclusif, celui de la diversité, de la durabilité, des diverses communautés et du jargon.

= Un musée qui se réjouit : le Guggenheim Bilbao a connu le meilleur été de son histoire pour sa fréquentation : près de 450 000 visiteurs de juin à août.. Août a été particulièrement bon, avec 195000 visiteurs, soit 7,6% de plus qu’en août 2018, meilleure performance précédente. Le musée attribue une partie de ce succès à celui de l’expostion Motion. Autos, Art, Architecture, « parrainée par Iberdrola et Volkswagen Group, qui met en lumière la dimension artistique de l’automobile », Cette exposition s’achève 18 septembre,