Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

Retour sur la loi Lang sur le prix unique du livre

lundi 7 mars 2022

Patricia Sorel, Les libraires, les éditeurs et la loi Lang. Un combat pour le livre (1974-2008), Préface de François Gèze, Paris, École nationale des chartes / Presses de l’ENSSIB, 2021, 240 pages, 18 €

Patricia Sorel, déjà autrice d’une Petite Histoire de la librairie française (La Fabrique, 2021), propose une utile synthèse sur l’histoire de la loi Lang sur le prix unique du livre. La majorité des observateurs considèrent que le dense réseau de librairies indépendantes en France, garant de la diversité de la création éditoriale, doit son maintien à cette loi, portée par le volontarisme du ministre Jack Lang, et votée dès l’été 1981.

Emblématique de l’exception culturelle française, soulignant combien le livre n’est pas une marchandise comme une autre, elle est l’aboutissement d’un long combat qui a pourtant divisé les professionnels du livre. Celui-ci commence en 1974 avec l’ouverture à Paris de la librairie Fnac, dont les rabais systématiques de 20 % mettent à mal le régime du prix conseillé alors en vigueur. En face, les libraires peinent à s’entendre, partagés entre la libération des prix et la lutte pour le prix unique menée par l’éditeur Jérôme Lindon. Après son adoption, la loi doit encore être défendue par les professionnels du livre, tous ralliés à sa cause désormais, contre l’offensive de la Fnac et des centres Leclerc. Les âpres négociations qui s’ensuivent entre éditeurs et libraires sur la définition des remises qualitatives aux détaillants s’étirent longuement jusqu’à l’adoption d’un dernier protocole en 2008.

La loi Lang a profondément transformé les relations entre les professionnels du livre ; et fait l’objet aujourd’hui d’un large consensus au sein des acteurs de la chaîne du livre. La lecture de ce volume, bien construit et fondé sur une riche documentation, est indispensable pour tous ceux qui se penchent sur l’histoire culturelle de la France, et pour la nouvelle génération des professionnels du livre.

Philippe Poirrier