Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

LE SENS DES MOTS

PAR Philippe Pujas
jeudi 7 mai 2015

Il fut un temps où l’on savait ce qu’était un intellectuel : une personnalité des lettres, des sciences ou des arts qui s’élevait contre l’injustice faite au capitaine Dreyfus. Et puis, le concept s’est dilué, il est devenu flou. Aujourd’hui, il manque de précision.

Mais au moins sait-on, grâce à la définition qu’en a donnée la ministre de l’Éducation nationale, ce qu’est un pseudo-intellectuel. Un pseudo-intellectuel, c’est une personnalité qui, comme Marc Fumaroli, Alain Finkelkraut, Régis Debray ou Jack Lang, n’est pas d’accord avec la réforme des collèges projetée par la ministre de l’Éducation nationale.

Et un républicain ? le mot est devenu un peu fourre-tout, et chacun se plaisait à en donner une définition toujours trop large. Maintenant, le concept s’est heureusement resserré : est républicain le membre d’un parti de droite fasciné par l’Amérique.

On ne peut que se féliciter de voir les mots regagner un sens clair. Et engager chacun à suivre l’exemple. Ainsi, Français : que d’interprétation possibles ! Pourquoi n’y aurait-il pas désormais un parti, appelé « Les Français », qui affirmerait ses propres valeurs et donnerait au mot une définition sans ambiguïté ? Et pourquoi pas un parti qui se nommerait « Les hommes et les femmes », qui nous donnerait des lumières nouvelles sur ces mystères anciens ?

Philippe Pujas