Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
LEOPOLD CHAUVEAU
mardi 10 mars 2020

Léopold Chauveau (1870 – 1940) au Musée d’Orsay : un artiste et un homme à découvrir. Médecin par la volonté de son père, mais n’aimant pas son métier, il lui faudra attendre un mariage tardif et l’argent de sa femme pour se consacrer à ce qu’il aimait faire : dessiner et sculpter des monstres. Les monstres de Chauveau sont débonnaires et sympathiques, faibles et, au fond, terriblement humains. Léopold Chauveau fut aussi, on le constate, un bel illustrateur de livres pour enfants. Passages de relais dans l’histoire de l’art : cet homme était bien du temps de sa jeunesse, influencé par le symbolisme, mais son œuvre a été remarquée par de très grands de la génération suivante, dont Topor qui l’admirait. Il fut aussi bien intégré dans la vie intellectuelle de son temps ; il fut l’ami d’André Gide et de Roger Martin du Gard, et un habitué des Décades de Pontigny. Comment redécouvre-t-on un artiste ignoré ? Ici, par deux donations faites au Musée d’Orsay, qui lui consacre une petite mais convaincante exposition.

Au pays des monstres. Léopold Chauveau

Paris Musée d’Orsay jusqu’au 28 juin 2020

Rendez-Vous

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

Le Whitney Museum de New-York et le Musée des Arts de Philadelphie s’associent pour présenter, simultanément, deux expositions consacrées à Jasper Johns, rétrospective en deux volets et 500 œuvres pour celui qui reste, à 90 ans, l’artiste américain (...)
  • Léopold Chauveau (1870 – 1940) au Musée d’Orsay : un artiste et un homme à découvrir. Médecin par la volonté de son père, mais n’aimant pas son métier, il lui faudra attendre un mariage tardif et l’argent de sa femme pour se consacrer à ce qu’il aimait (...)
  • Le Petit Palais, musée de la Ville de Paris, a accueilli en 2019 près d’un million de visiteurs (précisément 950 288 ), ce qui est considéré comme « une excellente fréquentation compte-tenu des ferme- tures exceptionnelles et des difficultés d’accès que (...)
  • Vincenzo Gemito, sculpteur napolitain (1852 – 1929) n’a pas eu la vie facile. Enfant trouvé, frappé par la mort de son épouse, sujet à des crises de folie, il laisse pourtant une œuvre qui retient l’intérêt. Une facture classique, certes, mais la (...)
  • Le musée Bonnard, au Cannet (Alpes-Maritimes), organise son exposition de l’année autour du « Nu orange », entré récemment dans la collection avec l’aide de l’Etat, de la Région et de 356 donateurs. A partir de tableau des dernières années du peintre, (...)