Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
REVOIR FRANK BORZAGE
dimanche 24 novembre 2019

Une jolie sortie au cinéma et en DVD : Moonrise de Frank Borzage. On a longtemps connu le film, en France, sous son titre français, Le fils du pendu, plus explicite. C’est que c’est bien de cela qu’il s’agit : de l’histoire d’un homme que le destin de son père poursuit. Jusqu’au bout du malheur ? C’est le suspense du film.

Voilà une excellente occasion de revenir à Frank Borzage, réalisateur américain parmi les plus prestigieux, aussi prolifique que doué, qui fut excellent dans les années du muet et le resta dans le parlant. C’est que Moonrise est un de ses meilleurs films d’après-guerre. On y retrouve un Borzage généreux, bon directeur d’acteurs, et maître époustouflant de la lumière. Un plaisir à ne pas bouder.

En salle le 27 novembre

Rendez-Vous

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

L’assemblée générale du Syndeac, syndicat du théâtre public, a porté à la présidence du syndicat Nicolas Dubourg, directeur du Théâtre La Vignette, scène conventionnée à Montpellier. L’A.G. a élu son conseil syndical, qui se réunira le 10 février pour élire (...)
  • De Rome à Paris, rencontres du cinéma italien, a sa 12è édition du 13 au 17 décembre. On y verra une dizaine de longs métrages (fiction, documentaires et animation) inédits en France, en présence des équipes du film. Coup d’envoi, le 13, avec (...)
  • Une jolie sortie au cinéma et en DVD : Moonrise de Frank Borzage. On a longtemps connu le film, en France, sous son titre français, Le fils du pendu, plus explicite. C’est que c’est bien de cela qu’il s’agit : de l’histoire d’un homme que le destin de (...)
  • La 8ème édition du Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec présente sept films inédits (quatre fictions et tris documentaires) et dix avant-premières. Parmi ces dernières, le documentaire de Nicolas Wadimoff, L’Apollon de Gaza, dont la sortie (...)
  • La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé consacre un cycle aux films muets de Josef von Sternberg. Ces films-là, c’est Sternberg avant « L’Ange bleu ». Le cycle s’est ouvert avec la projection du chef-d’œuvre qu’est The last command, (1928) dont le rôle (...)