Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
AFFICHES CUBAINES
jeudi 7 novembre 2019

Le Musée des Arts décoratifs de Paris possède, par donation, une exceptionnelle collection de 400 affiches du Cuba castriste des années 60 et 70. Il en expose une partie, la complète par des pièces d’une autre collection, et raconte par là-même une tranche d’histoire politique et culturelle. Dans un univers où la publicité commerciale est bannie, l’affiche se concentre sur la politique et sur le cinéma. Pesamment quand il s’agit de vanter le régime ou le socialisme international, avec inventivité pour le cinéma. Des figures émergent, dont la plus importante est Eduardo Munoz Bachs (illustr.). Par bonheur, coupés d’une part du monde, les créateurs cubains ne l’étaient pas de ce qui se faisait de mieux chez les amis communistes, et ont eu accès à la grande école affichiste polonaise, qui a eu sur certains d’entre eux eux une belle influence.

Affiches cubaines Révolution et cinéma

Jusqu’au 2 février 2020

107 rue de Rivoli Paris

Voir en ligne : www.madparis.fr

Rendez-Vous

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

Le Musée des Arts décoratifs de Paris possède, par donation, une exceptionnelle collection de 400 affiches du Cuba castriste des années 60 et 70. Il en expose une partie, la complète par des pièces d’une autre collection, et raconte par là-même une (...)
  • Les matériaux de récupération les plus divers exercent une immense fascination sur Katinka Bock, comme le montre une nouvelle fois l’exposition que lui consacre Lafayettte Anticipations. Le morceau de bravoure de cette exposition est une sculpture (...)
  • La 23è édition de Paris Photo réunira 180 galeries internationales ( 29% seulement sont françaises) et 33 éditeurs. 33 galeries participent pour la première fois. A côté de ce qui est appelé le « secteur principal », soit le cœur traditionnel du salon, (...)
  • Le musée d’art moderne de Paris a réouvert la totalité de ses espaces, après 18 mois de travaux qui ont notamment reconfiguré le hall d’accueil. Celui-ci a retrouvé, se félicite le directeur du musée, Fabrice Hergott, ses volumes d’origine, soit 1937, qui (...)
  • Il était maharajah, donc riche, mais il avait du goût, et il a confié la réalisation de son palais à ce que l’Occident lui paraissait produire de plus moderne. On était dans les années trente du XXè siècle,. Il choisit pour architecte l’Allemand Eckart (...)