Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
2019 AU MUSEE DE MONTMARTRE
mardi 5 février 2019

Deux expositions au Musée de Montmartre en 2019 : Georges Dorignac (15 mars – 8 septembre) et la Collection Weisman-Michel (11 octobre – 19 janvier).

Le peintre bordelais Georges Dorignac (1879 – 1925) a un peu vécu, dans sa jeunesse, à Montmartre. Un lien suffisant pour que le musée accepte la proposition de … de lui consacrer une exposition. Oublié aujourd’hui, Georges Dorignac fut apprécié de son vivant, notamment des institutions publiques qui l’ont fait entrer dans les collections nationales. En 85 œuvres (peintures, aquarelles, sanguines, fusains), l’exposition permettra de redécouvrir les diverses périodes de l’artiste : d’abord influencé par l’impressionnisme, il se tourna dans la deuxième partie de sa vie vers des « figures noires », qu’illustrent des visages et des nus. Une partie de son inspiration se tourna aussi vers l’art sacré qui trouva notamment son expression dans la tapisserie et le vitrail.

A l’automne, c’est la collection des Américains David E. Weisman et Jacqueline E. Michel que présentera le Musée. Cette collection s’est concentrée sur la fin du 19è et le début du 20è siècles français, la grande période de Montmartre. L’ensemble, soit 130 pièces (peintures, affiches, lithographies), sera présenté. On y retrouvera, entre autres, Suzanne Valadon, Bonnard, Rouault, Valtat, Willette, et Emile Bernard.

Illustr.. : Georges Dorignac

Laure Dalon, conservatrice du patrimoine, directrice des musées d’Amiens, a été élue à l’unanimité présidente de l’Association des conservateurs des musées des Hauts-de-France. L’association regroupe les professionnels de 89 établissements de la nouvelle (...)
  • Deux expositions au Musée de Montmartre en 2019 : Georges Dorignac (15 mars – 8 septembre) et la Collection Weisman-Michel (11 octobre – 19 janvier). Le peintre bordelais Georges Dorignac (1879 – 1925) a un peu vécu, dans sa jeunesse, à Montmartre. (...)
  • Mircea Cantor, dont la carrière et la réputation sont très internationales, est resté attaché à ses origines roumaines. Il le prouve par la « carte blanche » que lui a donnée le musée de la chasse et de la nature, à Paris, dans laquelle il a choisi (...)
  • Pour le Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 2019 sera l’année de la réouverture complète après de longs mois de travaux. Il annonce notamment « l’amélioration des conditions d’accueil du public dans le hall et une plus grande fluidité entre les (...)
  • Annick Lemoine, conservatrice du patrimoine, a été nommée à la direction du Musée Cognacq-Jay, musée de la Ville de Paris consacré à l’art du XVIIIe siècle. Annick Lemoine était depuis 2015 directrice scientifique du Festival de l’histoire de l’art. (...)