Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
A L’AUBE DU JAPONISME
lundi 4 décembre 2017

La France et le Japon n’ont pas attendu la signature de leur traité d’amitié et de commerce, en 1858, pour échanger. De nombreux produits japonais étaient parvenus en France par des commerçants hollandais et chinois, dès avant le milieu du siècle, préparant la vogue de « japonisme » qui va se développer. Ce sont ces années de prélude que présente la Maison des cultures du Japon à Paris, alors qu’elle célèbre les vingt ans de son ouverture. Avec pour preuves des objets conservés en France, laques, céramiques, maquettes de maisons, livres, photographies, et peintures de Hokusai, dont certaines ne lui ont été attribuées que récemment.

A l’aube du japonisme

Jusqu’au 20 janvier 101 bis, quai Branly Paris

Entrée libre

Voir en ligne : www.mcjp.fr

Rendez-Vous

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

Sarkis dialogue avec Eugène Leroy. A la galerie Obadia de Paris, Sarkis met en scène un dialogue avec la peinture d’Eugène Leroy. A la matière épaisse du peintre nordiste, Sarkis fait répondre ses transparences, ses mises en espace subtiles, son sens (...)
  • Van Dongen et le Bateau-Lavoir. Hollandais, Kees Van Dongen est devenu français en passant par Montmartre. Ce sont ces années montmartroises, celles de sa jeunesse et du Bateau-Lavoir, que le Musée de Montmartre se propose d’évoquer, cinquante ans (...)
  • 2017 a été une bonne année pour le Centre Pompidou, qui a connu une fréquentation très légèrement supérieure à celle de 2016, avec un total de 3,37 millions de visiteurs. Le Centre se félicite de cette stabilisation à haut niveau, après une croissance de (...)
  • Le sujet semblait s’imposer en cette année 2018 qui célèbre le 150è anniversaire du traité d’amitié franco-japonais : le musée des impressionnismes de Giverny consacrera son exposition de printemps au thème « Japonismes/Impressionnismes ». Au pays de (...)
  • La France et le Japon n’ont pas attendu la signature de leur traité d’amitié et de commerce, en 1858, pour échanger. De nombreux produits japonais étaient parvenus en France par des commerçants hollandais et chinois, dès avant le milieu du siècle, (...)