Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

Passage en revues : quel monde d’après ?

PAR Philippe Poirrier
lundi 1er février 2021

Nectart, hiver 2021, n° 12, 162 pages, 19 Euros.

Ce que les arts nous disent de la transformation du monde, L’Observatoire. La revue des politiques culturelles, hiver 2021, n°57, 131 pages, 19 Euros.

De livraisons en livraisons, ces deux revues, éditées en région, la première à Toulouse, la seconde à Grenoble, se sont imposées dans le monde de la culture, notamment auprès des médiateurs culturels. Les deux dernières livraisons s’interrogent notamment sur les modalités de reconstruction de la vie culturelle après la crise sanitaire.

Emmanuel Négrier, membre du comité éditorial de Nectart, souligne les caractéristiques de la conjoncture actuelle : un affaiblissement de la culture comme objet politique, une extension du privé, et un déclin du portage politique. Il plaide pour une nouvelle vague de politisation de la culture ; pour une réflexion renouvelée à l’heure de la sortie de la crise sanitaire. Un dossier sur la coopération et les droits culturels et un texte suggestif sur les politiques du patrimoine proposent de nouveaux horizons pour un avenir à construire collectivement.

La livraison de l’Observatoire peut se lire aussi dans cette perspective, mais à la lumière du rôle des arts et des artistes. Cette livraison, qui participe à la célébration des trente ans de l’Observatoire des politiques culturelles, est aussi la dernière pilotée par Jean-Pierre Saez qui passera la main, en avril prochain, à Vincent Guillon. Moment opportun pour saluer le travail réalisé par une institution originale initiée par Augustin Girard et René Rizzardo, qui fonctionne comme un atelier de ressources au service de tous, et qui a accompagné les réflexions sur les liaisons entre les enjeux artistiques et culturels, les enjeux de société et les enjeux de politiques culturelles. Les 57 numéros de la revue témoignent de cette activité féconde et constituent de précieuses archives.

Philippe Poirrier