Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

DES ARTISTES ET LES GREVES

PAR Philippe Pujas
samedi 28 décembre 2019

L’année 2019 s’achève en France sur une grève historique contre la réforme du régime des retraites. Les artistes sont impliqués à divers titres dans le mouvement. Le plus spectaculaire : la manifestation des danseuses et danseurs de l’Opéra de Paris devant l’Opéra Garnier, pour rendre visible leur propre opposition au changement de leur régime. Par ailleurs, les spectacles ont souffert de la paralysie des transports. Enfin, et c’est la donnée la plus significative, on a entendu de nombreux artistes prendre parti pour les grévistes, jusqu’à demander aux citoyens d’alimenter des caisses de soutien aux grévistes.

Comment s’en étonner ? Pas tous, sans doute, mais beaucoup d’artistes sont, plus que sensibles, pénétrés par les mouvements de la société. Plus encore quand la société s’enfonce dans un délitement qui met l’humanité de l’homme en péril. Or c’est bien le point où nous en sommes, après trente ans de domination du monde par les intérêts financiers. La culture s’y trouve à un point nodal. Balayée, marchandisée elle-même, sa crise est un révélateur d’inhumanité croissante. C’est cette inhumanité dont ne veulent ni les artistes qui se mobilisent, ni les citoyens qui, en dépit des difficultés quotidiennes, ont soutenu quatre semaines de grève des transports.

Philippe Pujas