Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

CULTURE VISUELLE DE MAI 68

PAR Philippe Poirrier
lundi 14 mai 2018

LEBLANC Audrey et VERSAVEL Dominique (dir.), Icônes de Mai 68 : les images ont une histoire, Paris, Editions de la BNF, 2018, 192 pages, 29 Euros.

CHAMBARLHAC Vincent, HAGE Julien & TILLIER Bertrand, Le trait 68. Insubordination graphique et contestations politiques, 1966-1973, Paris, Citadelles & Mazenod, 2018., 59 Euros.

La machinerie commémorative du cinquantenaire de Mai 1968 enregistre, ces dernières semaines, son point d’orgue : medias, éditeurs et institutions culturelles se sont fortement mobilisés, pour recycler quelquefois du déjà-vu et du déjà entendu ; mais aussi pour proposer de nouvelles lectures des « événements ».

L’exposition « Icônes de Mai 68 : les images ont une histoire », proposée par la BNF, cherche à comprendre comment s’est construite notre mémoire visuelle collective de Mai 68. Les contributions du catalogue montrent comment certaines images comme la « Marianne de 68 » de Jean-Pierre Rey ou la photographie de Daniel Cohn-Bendit par Gilles Caron se sont progressivement imposées comme des « icônes » culturelles.

Les prestigieuses éditions Citadelles & Mazenod, dont on connaît la place majeure dans le monde de l’édition de l’art, consacrent également un volume à Mai 1968. L’ouvrage, à la charnière de l’histoire des arts, de l’histoire culturelle et de l’histoire du politique, montre comment, dans une perspective de mobilisations collectives et de circulations internationales des idées, un véritable régime visuel s’est constitué. Ce « trait 68 » envahit l’espace politique et social.

Ces deux ouvrages renouvellent nos connaissances des « années 1968 » ; proposent une iconographie exceptionnelle ; et plaident, de manière convaincante, pour une histoire de la culture visuelle de Mai 1968.

Philippe Poirrier