Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

DIVERS FAITS

PAR Philippe Pujas
samedi 10 février 2018

Tout le monde est contre l’installation du pot à tulipes de Jeff Koons au Palais de Tokyo. Tout le monde : les Parisiens, les artistes, les critiques et les professionnels de l’art, d’anciens ministres de la culture… Tout le monde, sauf la maire de Paris, Anne Hidalgo. Elle, ce gigantesque et coûteux bouquet, elle aime, elle dit qu’elle le trouve beau. Et puis, elle ne veut pas faire de peine aux amis américains, qui lui font ce cadeau payant. Qui va gagner, les Parisiens ou elle ?

Il y a des économies à faire de ce côté-là. On en fait plutôt du côté du théâtre, en installant Théâtre ouvert à la place du Tarmac. La ville et l’Etat sont déficients, match vraiment nul.

Le magazine Ebdo, dès son cinquième numéro, est victime d’un accident : il est tombé dans un caniveau et, bien sûr, s’y est un peu sali.

Pas de co-officialité pour la langue corse. La langue de la République est le français, a rappelé fermement le Président de la République. Ce langage de fermeté fait du bien : on peut espérer, désormais, que sera freinée la tendance des autorités publiques à faire de l’anglais une langue co-officielle. Désormais, tous les discours du Président seront en français, ce qui permettra à tous les citoyens de les comprendre . Il n’y aura plus de One Planet Summitt à Paris. Du côté du ministère de la culture, plus de Paris Images Trade Show, plus de export days pour « les artistes qui ont fait rayonner la France », plus de Prix AWARE pour les artistes femmes, etc. Merci Monsieur le Président.

Philippe Pujas