Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

DES COURGES AUX DINDES

PAR Philippe Pujas
samedi 25 novembre 2017

On nous avait déjà fait le coup des courges avec Halloween, voilà maintenant qu’on nous prend pour des dindes à plumer. Cette année, le « Black Friday » a débarqué en force en France, avec pubs agressives sur les formidables rabais proposés ce jour-là par le commerce. Qu’est-ce que le Black Friday a à voir avec la France ? Rien, absolument rien. C’est une invention américaine : des rabais le lendemain du Thanksgiving Day, fête totalement et exclusivement liée à l’histoire des Etats-Unis. Arrivé en France, le Black Friday n’y signifie rien, sinon une étape de plus dans notre soumission à l’Empire. Dans une mécanique hélas habituelle : dans une société baignée de culture américaine, le commerce attend des courges et des dindes qu’elles avalent tout sans rechigner. A vrai dire, il y a là de quoi pousser un coq à se dresser sur ses ergots. Mais ses ergots semblent bien émoussés…

Philippe Pujas