Policultures

TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS

Sauvez la rue de Valois ?

PAR Philippe Poirrier
lundi 19 juin 2017

Charles Personnaz et Emmanuel Pénicaut, Sauvez la rue de Valois ? Relancer la Politique culturelle, Paris, Lemieux Editeur, 2017, 156 pages, 12 Euros.

Dernier ouvrage lié à l’actualité électorale, cet essai s’inscrit dans la filiation de l’Etat culturel de Marc Fumaroli (1991, sans les outrances de ce dernier ; mieux informé aussi sur les arcanes de l’administration centrale du Ministère de la Culture. Les auteurs, respectivement administrateur civil et conservateur du patrimoine, anciens membres de l’équipe de la Maison de l’histoire de France (à laquelle ils avaient consacré en 2014 un essai stimulant : L’Histoire de France ne passera pas ! ) estiment que le modèle français de politique culturelle est à bout de souffle.

Le remède est plutôt radical : recentrer les missions du ministère de la Culture sur la préservation et la transmission du patrimoine ; transférer la gestion de l’art contemporain et du spectacle vivant aux Régions. Nous voilà revenu au bon temps de la IIIe République avec un ministère qui regarde vers le passé et qui laisse à d’autres la gestion de la culture contemporaine ! De même, réduire le dossier de « l’éducation artistique et culturelle » à la question de l’apprentissage de la langue française et de l’histoire de l’art, c’est ignorer une perspective qui est bien plus large, qui intègre là aussi le spectacle vivant dans une perspective qui associe sensibilisation à l’histoire des arts (au sens large) et pratiques artistiques. L’ouvrage décline une vision nettement conservatrice qui ne nous semble pas la meilleure solution pour répondre aux multiples enjeux qui concernent la place de la culture dans la société française d’aujourd’hui.

Philippe Poirrier