Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
La ministre de la culture a lancé, avec sa collègue de l’industrie, « France design week », et cela semble lui être naturel. La ministre de la culture ne se demande pas s’il est judicieux que la ministre de la culture de la France lance à Paris « France design week ». Il est vrai que la ministre de la culture de la France, comme l’ensemble du gouvernement, se moque comme d’une guigne de la langue française, qu’il lui paraît naturel d’avaliser la place exorbitante de l’anglo-américain dans le pays, que la (...)
Kuessipan, qui donne son titre au film, est un mot innu. Les innus vivent au nord-est du Québec, et Kuessipan signifie « A toi ». C’est dans cette communauté que nous plonge le film de Myriam Verreault. La réalisatrice le fait en mettant en scène deux amies d’enfance, et leur destin parallèle. L’une va vivre la vie ordinaire de la communauté : elle se mariera tôt, aura des enfants d’un mari difficile, s’accrochera à cette vie. L’autre ne tarde pas à regarder ailleurs : elle a une aventure avec un blanc, (...)


Le 4ème Forum des orchestres, les 9 et 10 décembre à Metz, aura notamment à son menu le rapport « Pour un nouveau pacte symphonique », remis il y a quelques jours à la ministre de la culture par ses auteurs, Anne Poursin et Jérôme Thiébaux. Ce pacte, c’est celui qui devrait être passé entre l’Etat, les collectivités territoriales et les orchestres symphoniques français. Ces orchestres sont situés dans toute la France et portent la marque historique du compositeur Marcel Landowski, directeur de la musique au ministère de la culture entre 1966 et 1975, auteur du plus ambitieux programme de développement de l’enseignement et de la diffusion de la musique en France. Ce programme, qui prévoyait notamment la création d’un orchestre par région, était bâti sur la coopération entre l’Etat et les collectivités territoriales. Le programme n’a pas été entièrement mené à son terme, mais presque, et les orchestres sont (...)


Faut-il être Québécois pour comprendre les Catalans ? Ce qui est sûr, c’est que le Québécois Alexandre Chartrand, auteur de « Avec le sourire, la révolution », les comprend. Il a sur eux un regard aussi attentif qu’amical et pose, dans le reportage qu’il a réalisé autour du referendum interdit du 1er octobre 2017, la question centrale, celle que l’Europe a éludée, celle de la démocratie. Tout est annoncé dans le titre, mais aussi dans le sous-titre du film, « la quête démocratique de la Catalogne ». Ce qui est montré, c’est un mouvement déterminé, non-violent de revendication d’une indépendance. Rappelons les faits : en 2017, la majorité indépendantiste du gouvernement régional catalan souhaite organiser un referendum d’autodétermination, que refuse le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy. Ce referendum aura lieu quand même, et c’est son organisation, et la répression policière et judiciaire qui vont (...)
MARTIGNY Vincent, MARTIN Laurent et WALLON Emmanuel (Dir.), Les années Lang. Une histoire des politiques culturelles. 1981-1993, Paris, La Documentation française, 2021. 596 pages, 27 Euros. Le politiste Vincent Martigny, l’historien Laurent Martin et le sociologue Emmanuel Wallon, proposent, (...)