Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
Victime d’une panne majeure de son hébergeur, Policultures a dû se taire pendant tout un mois. Ce fut long. Nous revoilà enfin, contents de pouvoir retrouver nos lecteurs. Nous revenons à la surface à la veille de la fête de la musique. Celle-ci, dans le climat qui reste pesant et contraignant, ne sera pas une fête ordinaire. Mais cela faisait bien des années, déjà, qu’elle avait oublié son esprit originel, dû à l’esprit fécond et enthousiaste de l’excellent directeur de la musique au ministère de la (...)
Kuessipan, qui donne son titre au film, est un mot innu. Les innus vivent au nord-est du Québec, et Kuessipan signifie « A toi ». C’est dans cette communauté que nous plonge le film de Myriam Verreault. La réalisatrice le fait en mettant en scène deux amies d’enfance, et leur destin parallèle. L’une va vivre la vie ordinaire de la communauté : elle se mariera tôt, aura des enfants d’un mari difficile, s’accrochera à cette vie. L’autre ne tarde pas à regarder ailleurs : elle a une aventure avec un blanc, (...)


Ce n’est pas l’habituel enrichissement de la liste du patrimoine mondial (déjà riche de 1121 sites) qui retient le plus l’attention dans le programme de la prochaine session su comité du patrimoine mondial de l’UNESCO, du 16 au 31 juillet en Chine (lire par ailleurs), mais la proposition de placement de sites fameux sur la liste du patrimoine en péril. Le comité devra en effet se prononcer, notamment, sur les cas de Venise, menacée par le surtourisme, et de Budapest, où des constructions intempestives abîment le bel ensemble des deux rives du Danube à Buda et à Pest. Sera également traité le cas de la grande barrière de corail autour de l’Australie, ce qui suscite la colère du gouvernement australien. Une colère qui ne désarme pas les experts du comité, soulignant que la demande de placement s’appuie sur des critères scientifiques objectifs, une combinaison de facteurs : changement climatique, qualité de (...)


Il y a quarante ans, avec l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, commençait une période de vive effervescence pour l’action culturelle en France. On n’a jamais retrouvé, depuis, la conjonction d’alors entre un ministre militant, un Président lui-même convaincu de l’importance de la culture et un choc politique qui donnait un nouveau cours aux choses. Il y avait eu, certes, dans l’histoire de la Vè République, après Malraux, des moments intéressants. La brève présidence de Georges Pompidou, les ministères de Jacques Duhamel et de Michel Guy, le plan de Marcel Landowski pour diffuser la musique en région. Mais avec François Mitterrand et Jack Lang, on change de dimension. On double le budget, mais ce doublement est au service d’une conviction et d’un projet. On croit aux vertus de la culture, dans ce temps où on affirme vouloir « changer la vie ». Ces années-charnières ont été (...)
MARTIGNY Vincent, MARTIN Laurent et WALLON Emmanuel (Dir.), Les années Lang. Une histoire des politiques culturelles. 1981-1993, Paris, La Documentation française, 2021. 596 pages, 27 Euros. Le politiste Vincent Martigny, l’historien Laurent Martin et le sociologue Emmanuel Wallon, proposent, (...)