Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
Dans un numéro récent de Libération, une centaine d’artistes, parmi lesquels de très éminents ( les frères Dardenne, Pascal Dusapin, Amos Gitaï) ont signé un « appel contre le FN ». Ils expriment leur inquiétude devant la perspective de l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen et de son pouvoir, dans des termes qui dans l’ensemble sonnent juste. On y lit aussi cette affirmation devenue banale selon laquelle la subversion est une « éminente fonction de l’art ». Bravo ! Soyons subversifs. Autrement dit, (...)
Ah, je n’en peux plus d’écouter la classe parlante, qui me donne de l’urticaire, me fait hurler tout seul en sautant sur place, et me fait vouloir étrangler mon chien… La classe médiatico-blabla, d’où déferle l’ultra-conformisme : vérités révélées, objurgations puritaines… Ainsi vous le disent ces nouveau curés : vous êtes racistes, repli frileux, populistes ! Tenez, un exemple parmi d’autres, je lis dans la pub d’un festival littéraire : « à l’heure du réflexe identitaire, de la tentation du repli sur soi, de (...)


40% des Français de 15 ans et plus ont fréquenté une bibliothèque publique en 2016, contre 26 % en 1997 et 35% en 2005, indique l’enquête décennale que les publics des médiathèques. Elle révèle aussi que 70% des 15-24 ans les fréquentent, que « La surreprésentation des catégories socio-professionnelles les plus élevées, caractéristique des pratiques culturelles, est sensiblement atténuée dans les bibliothèques », et que 13% seulement des personnes qui les fréquentent y empruntent des livres. « Lieu de travail et de formation, d’échanges et de rencontres, de détente et de loisirs, la bibliothèque publique apparaît aujourd’hui comme un nouveau forum au cœur des territoires ». Le ministère de la culture souligne que « l’enquête conforte la volonté d’améliorer l’accès aux bibliothèques par l’adaptation et l’élargissement de leurs horaires d’ouverture. Si des progrès sensibles étaient faits en la matière, 10 points de (...)


La ministre de la culture vient de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Eh bien justement, dans sa région, ça ne va pas du tout, affirment un nombre impressionnant de structures culturelles, dont une majorité de compagnies de spectacle vivant. Elles ont rédigé, ensemble, une longue lettre aux élus de tous niveaux et à la DRAC, dans laquelle elles expriment leur inquiétude de voir les aides publiques d’une part réduites, d’autre part réduites en cours d’année, soit alors que les programmes sont déjà engagés. Cette situation n’affecte pas seulement la région de la ministre. On a beaucoup vu des collectivités territoriales agir, avec les structures culturelles, de manière désinvolte. Mais comme cela se passe chez elle, chez des gens dont elle ne peut ignorer le travail parce qu’ils font partie de son environnement d’acteur culturel local reconnu, peut-être y aura-t-elle une sensibilité incarnée ? La lettre aux élus et (...)
Charles Personnaz et Emmanuel Pénicaut, Sauvez la rue de Valois ? Relancer la Politique culturelle, Paris, Lemieux Editeur, 2017, 156 pages, 12 Euros. Dernier ouvrage lié à l’actualité électorale, cet essai s’inscrit dans la filiation de l’Etat culturel de Marc Fumaroli (1991, sans les outrances de ce (...)