Policultures
TERRITOIRES LIVRE ET INDUSTRIES ARTS VISUELS SPECTACLE UN MOIS EN BREF NOTES DE LECTURE INTERNATIONAL POLITIQUES PUBLIQUES ABONNEMENTS
La ministre de la culture annonce qu’elle prépare une « réouverture le plus rapidement possible des musées et des monuments », le plus rapidement étant « un mouvement de décrue de l’épidémie ». C’est bien le moins qu’elle pouvait dire, et qui n’engage à rien. Les salles de spectacle, elles, ne réouvriront que dans une étape ultérieure. Il est donc bien difficile, dans la situation présente, de répondre à l’impatience des professionnels concernés. Difficile aussi de rester sourd à un de leurs arguments : la (...)
Au Sénat, on s’interroge sur la généralisation du pass culture, actée dans le budget 2021 pour un montant de 59 millions d’euros, et confirmée par la ministre de la culture. Le groupe de travail sur le pass culture, indique la commission de la culture de la Haute Assemblée, « s’étonne de la décision de généralisation avant toute évaluation préalable d’ampleur ». Pour les sénateurs, « Alors que la plupart des établissements culturels sont fermés au public, cette annonce apparait avant tout motivée par la (...)


« Tenez quatre à six semaines », a demandé aux Français, le 1er mars dans la matinée, le Président de la République. L’exhortation résonnait comme une réponse au long texte commun signé par une vingtaine d’organisations professionnelles de la culture un an juste après les premières mesures affectant leur activité. En ce triste anniversaire, la profession se voit sans vraie perspective, et sans méthode pour sortir d’une situation qui en conduit beaucoup à la limite de la rupture. Dénonçant la méthode suivie par le gouvernement, elle appelle l’Etat d’une part à « Poursuivre les négociations menées pour la réouverture progressive des établissements culturels et donner une véritable visibilité aux professionnels sur leur calendrier de reprise et, étape par étape, afin qu’ils puissent les anticiper et s’y préparer au mieux. d’autre part à « accélérer la mise en œuvre des aides prévues par le plan de relance, et (...)


La crise sanitaire a accru la consommation de biens culturels en ligne, mais elle a aussi marqué un coup d’arrêt à la baisse des pratiques illicites, révèle le « baromètre sur la consommation de biens culturels dématérialisés en 2020 » que vient de publier l’Hadopi. Que la pandémie ait amené les Français confinés et privés de spectacle vivant et de salles de cinéma à accroître leur consommation en ligne ne peut surprendre. On peut même penser que cet accroissement est plus modéré qu’on aurait pu le croire. Il poursuit, sans véritable accélération, la tendance enregistrée les années précédentes. Il faut dire qu’on partait déjà d’un niveau élevé. Selon le baromètre, 31% des Français ont déclaré consommer plus de biens culturels qu’avant le 2è confinement. Ils sont au total 83% à l’avoir fait. Mais cela ne représente qu’une hausse de deux points par rapport à 2019, où cette proportion était de 81%. Le pic de consommation a (...)
Nectart, hiver 2021, n° 12, 162 pages, 19 Euros. Ce que les arts nous disent de la transformation du monde, L’Observatoire. La revue des politiques culturelles, hiver 2021, n°57, 131 pages, 19 Euros. De livraisons en livraisons, ces deux revues, éditées en région, la première à Toulouse, la (...)